ePortfolio

Noémie Foucher

CV (no clic)            Compétences (no clic)            Réalisations (no clic)            

Loading

MOOC | Storytelling digital

Share it now

        La plateforme de MOOCs Ionis X a proposé (février - mars 2015) un MOOC intitulé Storytelling digital. D'un volume plus modeste que les deux MOOCs que j'avais précédemment suivis au sujet du storytelling (The future of storytelling et Comprendre le transmedia storytelling), ce MOOC-ci s'adressait à un public différent : principalement à des communicants externes et internes (responsables et chargés de marketing et communication), des porteurs de projets entrepreneuriaux, des porteurs de projets en entreprise, ou à toute personne "travaillant sur des problématiques relatives à la stratégie de communication de la marque corporate ou commerciale, au brand content, à l'élaboration et la réalisation de dispositifs digitaux (supports et actions de communication)".

        Mais le MOOC Storytelling digital est néanmoins ouvert à tous. En effet, le sujet de l'eStorytelling n'y est pas seulement abordé sous un angle "marketing & communication", mais aussi sous les angles de la narratologie et analyse littéraire, de la sociologie (usages médiatiques, usages web 2.0 en particulier...), et des médias. Ainsi, outre l'acquisition de nouvelles ressources en communication (pour capter l'attention des publics, les captiver, convaincre, engager ; etc.) et en accompagnement du changement (pour stimuler le désir de changement, faire adhérer les équipes, les motiver, mobiliser et fédérer autour d'un projet) - en particulier une méthodologie pratique pour bâtir une stratégie d'eStorytelling -, ce MOOC m'a offert de claires définitions du storytelling et de l'eStorytelling, et m'a permis de mieux comprendre le fonctionnement de l'eStorytelling (importance du binôme émotion-raison, dans une logique de storytelling fictionnel ou dans une logique de storytelling documentaire) ainsi que ses mécanismes (leviers du récit = compréhension, mémorisation, adhésion ; leviers numériques = immersion, participation, co-création, viralité).

        Par ailleurs, j'y ai revu et quelque peu approfondi la manière de bâtir un récit classique, à l'aide des schémas canonique (ou schéma de l'action) et actanciel (ou schéma des personnages). Puis surtout, j'ai étudié de plus près comment bâtir un récit numérique, ce qui y change par rapport à un récit classique. En effet, en eStorytelling, sous l'impact des fonctions et usages du web 2.0, le schéma de l'action peut être explosé : la structure du récit peut cesser d'être séquentielle, car il peut y avoir de multiples portes d'entrée dans le récit (et ce n'est alors plus forcément le narrateur, mais parfois le public, qui décide de l'ordre des séquences) ; et les scénarios peuvent même être évolutifs (les communautés peuvent continuer une histoire commencée par un narrateur). Le récit numérique peut alors se présenter sous différentes formes : une histoire globale composée de plusieurs petites histoires autonomes, une histoire racontée par plusieurs personnages, un récit jouant sur la chronologie, un récit jouant sur l'espace (les lieux), ... ; et il peut jouer sur sa focalisation (qui peut être de type externe, interne ou zéro).

        Le MOOC Storytelling digital a également été pour moi l'occasion de me pencher davantage sur les spécificités de l'utilisation des médias texte, vidéo, son et image dans le récit numérique ; sur la manière dont l'eStorytelling intègre les nouvelles formes d'expression propres au web s'appuyant sur ces médias ; et sur la façon dont il joue sur des leviers propres au web : immersion, interaction, viralité. Il m'a ainsi permis d'élargir ma connaissance de la palette des formes possibles pour le récit numérique : visuel narratif, vidéo storytellée, vidéo interactive, websérie, webdocumentaire, dessin animé professionnel, POM (Petit Objet Multimédia ou Petite Oeuvre Multimédia), vidéographie, roman graphique, serious game (advergame, edugame), ... Enfin, il m'a donné des repères pour choisir les vecteurs et supports pour bâtir un dispositif numérique (au regard des objectifs, de la cible, des équipes et compétences dont on dispose pour créer les contenus, au regard des budgets...).

Share it now

Ajouter un commentaire